Planification et organisation

Planification et organisation - Maélie Chassé

Planifier, c’est organiser le présent, afin de réaliser l’avenir que l’on désire. Voici une des premières phrases que me répétera souvent par la suite, mon conseiller en planification fiscale. Il n’avait de cesse à chaque fois que j’allais le voir de me donner une quantité astronomique de conseils qui finissaient par me provoquer un affreux mal de tête. Il avait beau être clair et concis et faire tous les efforts possibles pour m’expliquer chaque graphique et me faire des tas de tableaux et de dessins pour que je comprenne au mieux et au plus vite l’utilité de construire un plan stratégique. Je finissais toujours par le regarder avec étonnement de ne pouvoir, non pas comprendre, mais admettre l’utilité de cette chose. Je me décidais aujourd’hui de faire énormément d’efforts et d’aller le revoir, accompagné d’un membre de ma famille, afin que je puisse vraiment participer à l’élaboration de ma planification financière pour mon avenir.

J’arrivais avec mon plus jeune frère dans le bureau du planificateur financier, avec plusieurs brouillons fait la veille. Il m’avait demandé de créer une sorte de remue-méninge de toutes mes idées et envies. Il devait m’aider par la suite à les organiser de sorte à les rendre réalisables dans le temps. Pour cela, je devais déclarer toutes mes priorités de sorte à ce qu’il m’aide à les classer toutes dans la limite du raisonnable, pour pouvoir me projeter dans des projets faisables. Cela aurait été génial pour moi d’enfin arriver à dresser un plan ce jour, afin que je puisse me défaire de cette charge, et d’arrêter d’y revenir sans arrêt en ayant l’impression de ramer sur du sable à chaque fois. Seulement, j’avais fait une grosse erreur. À chaque fois que je posais une question ou que je dessinais quelque chose sur une feuille en vue d’organiser mon plan, mon jeune frère éclatait de rire, à s’en ouvrir les tripes. Il n’avait pas fait le geste une seconde de me prendre au sérieux et de comprendre l’utilité de cette planification. Le conseiller financier en était même gêné. Je reprenais de nouveaux un nouveau rendez-vous pour encore une fois en espérant que ce soit la dernière, tracer un plan financier solide qui me permette d’assouvir mes besoins actuels en protégeant ceux du futur. Pour l’instant, la seule planification que j’avais en tête, était d’étriper mon jeune frère. Je savais que j’avais la tête dure, et qu’il m’était très difficile de comprendre facilement certaines choses. Mais je ne me serais jamais imaginé manquant d’autant de tact face à un membre de ma famille. J’avais toute une réorganisation de ma vie à faire sur-le-champ.