Ma mère, fanatique de médecine esthétique !

Ma mère, fanatique de médecine esthétique ! - Maélie Chassé

J’ai toujours cru que la modération avait meilleur goût. C’est peut-être que c’est parce que j’ai toujours vécu avec une mère excessive. Elle n’a jamais été ce que l’on considère une maman “normale” qui prépare de la pâte à biscuits les samedis. Non, elle était toujours à gauche et à droite, vivaient des relations singulières avec des hommes aisés, et je passais souvent…en dernier !

Je ne dis pas que dans son coeur, c’était comme ça, mais elle a toujours agi comme une jeune femme étourdie. Et, les années ne l’ont pas changé, je dois vous dire. Bref, c’est un peu pour ça que je suis ce genre de jeune femme qui ne fait pas vraiment de vagues, et qui est plutôt simple. C’était probablement pour compenser.

Un peu trop ?

Quand je vous disais que les années ne l’ont pas arrêté, et qu’elle est toujours aussi intense, eh bien, ça s’est transposé dans son amour (voire pour son obsession !) de la médecine esthétique.

D’emblée, je dois vous dire que je n’ai rien contre la médecine esthétique : je pense qu’un jour, je consulterai pour des choses qui me dérangeront. Mais ma mère, ça commence à me faire un peu peur.

Même si pour le moment ses interventions ne l’ont pas enlaidi, je commence sincèrement à m’inquiéter. Les petites injections de agents de comblements ici et là, qui lui donnaient son air radieux s’avèrent de moins en moins “efficaces” selon elle, et elle commence à vouloir modifier des trucs de plus en plus importants dans son visage. Et même si je lui en parle, elle fait comme si c’était moi qui s’inquiétais pour rien.

Je ne sais pas si vous vivez avec des gens qui ont le même problème, mais je fais appel à vous pour savoir si vous ne pouvez pas m’aider. Avez-vous des suggestions et des conseils pour trouver les bons mots, et qu’elle ne finisse pas comme l’une de ces femmes méconnaissables ?

N’hésitez pas à m’écrire, ça me fera grand plaisir de vous lire !