De faux espoirs

De faux espoirs - Maélie Chassé

Je souffre d'hyperhidrose palmo-plantaire depuis plus de 2 ans. Pour ceux qui ne le savent pas, c'est une production excessive de sueur. La sueur est fabriquée par des annexes de la peau (glandes eccrines et apocrines), sa sécrétion est sous la dépendance du système nerveux sympathique et régulé par l'hypothalamus. La transpiration est une réponse normale à l'augmentation de la température du corps, (chaleur, exercice physique, fièvre) ainsi qu'à l'émotion.

 

Je pensais avoir tout testé, l'iono, l'etiaxil et autres... Alors quand on m'a proposé de faire des injections de Botox Montreal, je suis immédiatement allé sur internet lire des témoignages sur l'effet de la toxine botulique. Pour ces types de traitement, le Botox a un effet thérapeutique et non pas esthétique. Il y a quelques mois, je suis parti avec une grande motivation me faire donner une injection de Botox, mais il faut savoir que le traitement est surtout intéressant pour les hyperhidroses des aisselles. Il est rarement utilisé pour soulager les hyperhidroses palmo-plantaires. Pour le prix, il faut compter de 250$ à 300$ par flacon de 100 unités, auquel s'ajoutent les honoraires du praticien. Il y aussi les frais de l'anesthésie à calculer, car on ne peut pas supporter la douleur des injections sur les mains et les poignets. Le médecin détermine d'abord la zone qui transpire le plus, grâce au test à l'iode. Pour ce faire, il applique une solution iodée sur la main, puis de l'amidon, ce qui entraîne une coloration bleue des zones qui transpirent. Il dessine ensuite des carrés de deux centimètres de côté aux coins desquels, il injecte une solution de toxine botulique. Pour ma part, j'ai reçu pas moins de 10 injections. Après le traitement, j'ai senti une comme une faiblesse musculaire qui peut être gênante, mais qui n'a duré que 24 heures.

 

Pendant les premiers jours, la transpiration était la même, puis petit à petit, elle a diminué. Cette semaine, j'ai eu une réunion très importante où le niveau de stress était très élevé. J'ai été tellement soulagé de voir que je pouvais laisser mes mains sur la table sans laisser une trace mouillée ou d'humidité. J'ai aussi pu tenir la main de mon fils au parc sans qu'il ne l'enlève pour essuyer ma transpiration de ses mains. Et depuis quelques jours, j'ai l'impression que ça repart de plus belle... Je suis plutôt déçue. Ça n'aura pas duré 3 mois, en sachant que l'injection de 50 unités de toxine botulique par mains, suspend la transpiration chez 96.1 %, des patients, pendant une durée de 7 mois.